Actualités



FNCTA Auvergne

Et ben... Quand le Théâtre dépareillé passe quelque part, on peut dire qu'il met un sacré bazar... Mais on ne leur en veut pas, ils ont bien secoué les planches avec "Petit boulot pour vieux clown" de Matéi Visniec. Et le public a plébiscité sans retenue. Bravo à eux pour leur énergie dynamitante, euh... dynamisante ! Bon c'est pas tout ça les clowns, mais va falloir ranger...😁

Les Dépareillés reviennent du MAROC Octobre 2019

Visite de la chambre du commerce et de l'artisanat en présence de son Président
Visite de la chambre du commerce et de l'artisanat en présence de son Président

Mi-octobre la troupe des dépareillés a joué leur pièce « Petit Boulot pour Vieux Clowns » dans le cadre du festival international d'Oujda ville principale d'une des 12 régions du MAROC, la région de l' Oriental.

 

Cinq compagnies (une égyptienne, 2 marocaines, une suisse et les dépareillés ) se sont succédées dans le magnifique Théâtre Mohamed 6 ,théâtre à l' italienne de 1200 places.

 

Mohamed BEN JEDDI pilier de l'organisation et son équipe ont su avec leur sens de l'accueil offrir des conditions idéales pour faciliter les échanges entre compagnies et auteurs présents dont Jean Paul ALEGRE parrain du festival et aussi,dans la circonstance des Dépareillés.

 

Ces rencontres culturelles, fraternelles au carrefour d'approches théâtrales diverses, dans des langues différentes se sont appuyées sur cette passion commune et universelle que constitue le théâtre.

 

L'accueil réservé aux dépareillés au croisement des coutumes et valeurs locales a donné à ce festival une saveur inhabituelle, agréable avec plein de souvenirs inoubliables.

 

Leur moment de jouer venu, les vieux clowns castrogontériens ont su relever le défi de capter, sans sonorisation, l'attention d'un public, connu pour être parfois distrait et « mobile » dans les 2 sens du terme.

 

Le lendemain de la séance, le spectacle s'est transporté hors du théâtre quand les vieux clowns se sont rendus chez le coiffeur. Avec la complicité des employés et surtout de leur patron déchainé, le salon de coiffure s'est transformé en salon de danse, le vrombissement des efficaces tondeuses a laissé place aux sons et rythmes orientaux.

 

Les rires mêlés d'étonnement de l'équipe du salon, ce moment d'humanité simple et spontané restera également une image marquante, annexe au festival mais si symbolique de la qualité d'accueil de nos amis marocains.

 

Les dépareillés reviennent du Maroc comblés par cette nouvelle expérience théâtrale avec plusieurs invitations pour d'autres festivals. Ils devront d'abord atterrir avant de décoller.

 

 

Petit Boulot pour Vieux Clown à Oujda le 15 octobre

Rencontre avec une bonne partie des sponsors avant de décoller samedi pour le Maroc au festival international d'Oujda.